Synergies Publiques

Actualités économiques, politiques et sociales

La fiscalité française se trouve à 4 points en dessus de celle appliquée dans les pays de l’UE. Pour dire qu’elle est particulièrement lourde et constitue une charge importante pour les ménages. TVA, impôts sur le revenu, droits de mutation, droits de succession, impôts locaux, ISR, prélèvements sociaux : comment faire pour réduire toute cette pression fiscale ?

Recourir aux outils de défiscalisation

Il existe tout un lot de dispositifs qui permettent de réduire sa fiscalité. La plupart d’entre eux sont relatifs à l’immobilier. Parmi les lois qui favorisent la baisse de l’impôt sur le revenu figure la loi PINEL 2018. Cette dernière permet une réduction de 12, 18 et 21% sur les sommes injectées dans l’achat d’une maison qui sera mise en location sur 6, 9 ou 12 ans. Il en est de même pour le dispositif MALRAUX 2018 qui a été mis en place en vue d’une restauration de l’immobilier ancien dans des zones historiques. Ainsi, des réductions d’impôt sur le revenu sont accordées sur les investissements réalisés dans les quartiers dégradés ou les endroits sauvegardés. Cette baisse va de l’ordre de 22% à 30%. Une autre alternative consiste à faire valoir la loi Girardin qui a pour but d’inciter les investissements dans les logements sociaux des DOM-TOM et dans l’industrie. Il est possible de jouir d’une réduction d’impôt de 50% sur les sommes injectées dans le projet. Pour ceux qui en ont besoin, des explications pour comprendre la défiscalisation sont disponibles sous ce lien.

Des enveloppes financières fiscalement avantageuses

La bonne idée est également d’opter pour des enveloppes financières dont la fiscalité est intéressante. La plus prisée est certainement l’assurance-vie. Ce contrat offre un régime fiscal attractif : des capitaux décès exonérés, des gains faiblement taxés, voire non taxés. Ainsi, si des retraits sont réalisés avant quatre ans, un taux d’imposition de 35% est pratiqué. Celui-ci baisse à 15% si les retraits se font entre quatre et huit ans. Au-delà de 8 ans, il baisse à 7,5%. Les contrats les plus vieux quant à eux sont totalement exonérés s’ils sont conservés. Outre l’assurance-vie, le PEA propose également une fiscalité avantageuse. Ici, si le compte est clôturé avant son 5ème anniversaire, les prélèvements sociaux et une imposition seront appliqués. Avant 2 ans, ce taux d’imposition est de 22,5% puis passe à 19% entre 2 et 5 ans. Entre 5 et 8 ans, une exonération sur les plus-values est octroyée. Par contre, il va falloir continuer à payer les prélèvements sociaux. Plus d’astuces sur la défiscalisation à découvrir sur Fiscalement.fr !

Des astuces de défiscalisation dans le foyer

À la maison, les services à la personne et autres emplois à domicile donnent droit à des crédits d’impôt. C’est le cas si vous sollicitez à un professionnel de soutien scolaire, un service de garde d’enfants, un service de ménage ou de travaux de jardinage. Il est possible de profiter jusqu’à 50% de crédit d’impôt sur le coût total des charges.

Et si vous désirez améliorer les performances énergétiques de votre maison, vous pourrez également prétendre à un Crédit d’Impôt Développement Durable applicable aux dépenses de rénovations réalisées par un professionnel et dans un logement âgé de plus de deux ans.